Dossier

[SANTE] Pourquoi je prends de la phytothérapie ?

La phytothérapie, késako ?

Phyto : plante

Thérapie : soigner.

Littéralement, on traduirait par  » se soigner par les plantes ».

Je crois que c’est autre chose aussi.

Une façon de voir les choses.

De les appréhender.

De prévenir. Et de guérir à la fois. De prendre soin de soi, d’apprendre à se connaître.

La phytothérapie emploie les plantes que ce soit en poudre, en ampoules ou en infusion. On parle de soigner les maux et les désagréments spécifiques du quotidien, ou même de prévenir de certaines maladies.

Dans mon cas, je suis quelqu’un de plutôt sensible et émotif, très active intellectuellement (je ne dis pas que je suis intelligente – j’espère un peu quand même ! – je veux dire que je réfléchis et pense beaucoup), plutôt anxieuse et perfectionniste. J’ai donc besoin de me relaxer et de me détendre, de soulager la charge émotionnelle et intellectuelle qui peut affluer et d’un peu de pep’s de façon occasionnelle, lors de temps forts de l’année ou changements de saison, à la rentrée, ou en fin d’année par exemple.

Les plantes fournissent au corps les éléments naturels pour combattre et se défendre avec l’extérieur et les maux intérieurs, les réponses du corps aux agressions que l’on connaît tous pour aller vers un équilibre essentiel.

C’est une médecine douce qui a traversé les siècles, (les 1ers écrits sur les soins par les plantes datent de 3000 ans avant J.C. et sont gravés sur des tablettes d’argile) dont l’efficacité est aujourd’hui reconnue, il suffit de connaître un peu son corps, d’en écouter les besoins.

Une plante pourra fonctionner sur une amie et ne pas vous convenir selon votre cas.
Et vos besoins peuvent évoluer aussi en fonction de votre corps, du temps, de votre situation…
C’est pourquoi je pense que le premier pas vers les médecines douces et prévenir les maladies, c’est se connaître et s’écouter.

phytotherapie-couches-et-rouge-a-levres-montpellier-2

Le 2e serait de maintenir un équilibre, une vie saine. Sommeil, alimentation, entretien du corps.

Je ne dis pas que c’est de dormir 8h par nuit et de faire 10h de sport par semaine et de bouffer de la salade aux graines de chia et du poisson bio frais à chaque repas ! Je me dis juste que si je fais une sortie – fiesta genre saturday night fever jusqu’à 4h du mat – le lendemain je me repose, je bois de l’eau, je fume pas, je mange consistant.
Si je bouge pas trop la semaine, je n’aime pas aller courir ou m’enfermer dans une salle de sport et bouger sur une machine, je pars marcher en campagne ou nager à la plage.
Si j’aime les plats en sauce, je mange fruits et légumes, pain complet pour éliminer. Et cetera.

Il y avait un poster dans ma chambre qui disait « j’aime les choses qui me font du bien. J’aime des choses qui me font du mal. Je mène une vie équilibrée. » On aime tous des choses qui peuvent être néfastes pour la santé (les bonbons, les trucs trop sucrés, trop salés, trop gras et parfois tout ça à la fois ! Genre Mac Do !).  Le tout est d’écouter nos limites, celles de notre corps, de ne pas (trop) les enfreindre et de rééquilibrer.

Et surtout. De s’aimer.

Je me dis que c’est (ennuyant!!!) impossible d’être sain à 100% ! Et puis … qu’est ce que ça veut dire ?

Pourquoi j’aime la phytothérapie ?

Une méthode naturelle…

La phyto offre alors cette opportunité lorsque les maux se présentent ou vont se présenter, de prendre soin de moi de façon naturelle.

Il ne s’agit pas – comme je l’entends souvent – de mettre en duel la médecine courante, l’allopathie et les médecines douces ! L’esprit humain a cette tendance à dire que ce qui n’est pas, est son contraire !! Grrr. Ca m’énerve cette réduction des choses ! Je suis pas d’accord. Cela dépend des situations. La vie est nuancées, pas en noir et blanc. Même Chaplin voyait en couleurs.

La médecine par les plantes a été, jusqu’à l’arrivée de médicaments dits « miraculeux » comme les antibios par exemple (c’est vrai que c’est incroyable !), la seule façon de se soigner. Puis est apparue la chimie moderne. On en revient un siècle après… puisqu’on en connaît les effets indésirables.

Et alors, face à cette bataille de l’époque face à ces géants pharmaceutiques de synthèse , les plantes sont devenues les « remèdes de grands-mères » ringards et dépassés.

Et aujourd’hui les grands-mères reviennent à la mode ! Dans nos assiettes, dans notre déco, dans nos penderies et pharmacies.

Et la science, la chimie ont pu améliorer les identifications des principes actifs. On utilise par exemple le pétale de coquelicot et la racine de rhodiole, la graine d’avoine mais la feuille de mélisse.

Le saviez-vous ?

Les antalgiques morphine et codéine sont issus du suc du Pavot Blanc (famille des coquelicots), donc de l’opium.

L’aspirine provient du Saule Blanc.

Et ce qui m’attire le plus dans cette forme de médecine c’est l’absence d’effets secondaires et d’accoutumance. C’est primordial.

Et puis, puisqu’on parle de plantes et de soins naturels, les méthodes de fabrication préservent la Nature et les enveloppes sont d’origine végétale pour les vegans.

La méthode de cryobroyage est utilisée pour transformer la partie de la plante nécessaire en poudre. La plante est broyée à froid pour en préserver toutes les substances fragiles (enzymes, vitamines, principes actifs) grâce à de l’azote liquide qui les conserve. Tous les principes conservés seront actifs (on appelle cela la poudre totale ou totum).
Le totum peut agir en synergie, et agit mieux lorsqu’on associe plusieurs plantes. Comme l’avoine + rhodiole par exemple contre le stress et l’anxiété.

…qu’on peut trouver partout…

La phyto se procure de façon libre. Certaines pharmacies proposent les grands classiques contre le stress, les insomnies, les problèmes urinaires, les soucis d’articulation ou de mémoire, et les produits aidant à éliminer, à diminuer le surpoids. Et d’autres ont tout l’arsenal. Certaines marques et pas d’autres, j’ai testé pas mal de produits avant de faire mon choix.

Pas besoin de passer forcément par la pharmacie d’ailleurs ! Une infusion de thym vous éloignera des problèmes de rhinites l’hiver et d’allergies au printemps, les infusions de fenouil augmente la lactation pour les femmes souhaitant allaiter (ça marche presque trop bien !! c’était incroyable, pourtant j’ai eu une césarienne). Si vous connaissez bien les plantes et leurs effets, vous pouvez faire vos préparations vous-mêmes.

Le curcuma par exemple, que vous utilisez pour la cuisine,  est un très bon anti-oxydant, il agit alors sur le vieillissement de la peau ! Ainsi que sur le « côlon irritable » en tapissant la paroi intestinale, et il est un bon remède contre la crise de foie.

Et de plus en plus de fermes bio ont une parcelle réservées à la récolte de la spiruline que vous pouvez directement acheter au producteur.

curcuma

…et qu’on adapte en fonction de nos besoins.

La vie d’adulte … je ne l’imaginais pas comme ça ! Non, j’avais pas prévu d’être maman solo, d’avoir des jumelles, et d’habiter en ville ! Lolie du passé 0 – Suspens de l’avenir 3.

Et on a tous nos soucis, plus ou moins, selon les périodes. On a tous un petit mal quelque part. Quand il est petit ça va. Quand il est récurrent c’est pénible. La phyto permet de soigner en profondeur ces maux. Parce que ce ne sont pas des cachets miracles. Je savais en commençant l’avena sativa par exemple, que ça n’allait pas agir tout de suite. Il a fallu des jours, même voire 2 semaines je trouve, pour que cela soit palpable. Et j’adapte en fonction de mes besoins, si je suis dans une période très difficile je me fais une ou 2 cures. Puis j’arrête. Je peux recommencer à la demande. Puisqu’il n’y a pas d’accoutumance. Et la prévention fonctionne pour tous les maux du quotidien : stress, surpoids, insomnie, digestion difficile, mauvaise circulation (la vigne rouge pour les jambes lourdes est très efficace!! Un peu d’eau froide sous la douche, marcher sur les galets à la rivière fraîche aussi)).

J’aime cette autonomie de pouvoir trouver les produits partout et de l’adapter en fonction de mes besoins car cela va dans le sens de s’écouter, écouter ce que dit mon corps, ce que je ressens, apprendre à se connaître et prendre soin de façon juste, de moi.

 

Quels remèdes pour quels maux ?

Si ce sont vos premiers pas vers la phytothérapie, voici les quelques produits que je connais.

Pour les personnes sujettes au stress, à l’anxiété, aux troubles du sommeil, il existe de nombreux produits pour vous soulager, vous aider, vous soutenir au quotidien.

Avena sativa

mon préféré ! J’en ai testé plusieurs, mais l’avena sativa et moi, c’est forever ! (enfin, j’espère pas !)

Il est issu de l’avoine. Une céréale bien connue pour ses vertues énergétiques. Elle possède aussi des atouts sédatifs grâce à son alcaloïde, efficace contre les insomnies liées au surmenage intellectuel et les personnes émotives. Elle possède de nombreuses vitamines, minéraux et protéines, des acides gras poly-insaturés comme l’acide gamma-linoléique.
L’avoine aide à lutter contre les états nerveux, de stress et d’agitation.
En gros, l’avena sativa est faite pour les sensibles, les émotionnels qui peuvent se laisser envahir par leurs émotions et leurs pensées et de ce fait, réfléchissent même la nuit ! Alors que la nuit, c’est fait pour dormir ! Normalement… 😛

Mon avis, c’est la plante parfaite car elle est dite sédative mais n’engendre pas de somnolence lors de la prise. Elle permet d’équilibrer le système nerveux, de tendre, une fois le soir venu, vers un sommeil réparateur et salvateur.

NB : elle est peu connue. Les stars dans le domaine sont l’aubépine, la valériane et la rhodiole. Vous pouvez la commander auprès de votre pharmacien. Sinon les pharmacies où je la trouve chaque fois sont celles du Grand M (5,40 euros) et celle de Quissac (3,70 euros).


Mélisse

La feuille de la mélisse est utilisée et broyée. Elle fait partie de la pharmacopée depuis la Grèce Antique, utilisée en France depuis le Moyen Âge !
C’est un petit arbrisseau dont les feuilles dégagent un parfum citronnée lorsqu’on les froisse, grâce à l’huile essentielle qu’elles contiennent.

On l’utilise pour se relaxer et elle propose également une action sédative. Elle soigne les troubles liés au stress : comme les troubles digestifs, crampes d’estomac…
Conseillée aussi contre les vomissements liés à la grossesse !

Je n’ai pas testé la mélisse seule pour l’instant, c’est pour quoi je vous ai fait un petit topo de mon précis de phytothérapie !

 

Coquelicot

Le coquelicot est magique ! Je dois avouer que c’est ma fleur préférée… bizarre me direz-vous ? Elle fleurit au printemps, de façon sauvage, elle recouvre les champs de Provence d’un rouge pourpré, ainsi que les toiles des plus grands maîtres impressionnistes, elle a un parfum de verdure, et s’il prend l’idée à un coquin de vouloir se l’approprier, elle se dissémine pour mieux se reproduire. Elle a de petites épines, juste pour l’apparence. Elle ne pique que les yeux de sa plus belle couleur de passion, d’amour. J’aime cette fleur !

Les pétales, qui sont utilisés dans ce cas, renferment des alcaloïdes qui agissent sur les troubles du sommeil chez l’adulte mais aussi chez l’enfant (de plus de 6 ans), les personnes âgées. Il n’y a donc pas d’accoutumance. Et cela agit avec douceur sur l’anxiété et l’émotivité de la personne.
Pour les loulous dont les nuits sont agitées, pleine de loups sous le lit, de montres dans le placard, de sorcières derrière les rideaux, des cauchemars plein la tête : le coquelicot les aidera (et vous aussi !).
(Contre la toux nocturne, le combiner avec l’eucalyptus).

Le coquelicot est à prendre au repas du soir,  puis 30 min avant de se coucher. Et je ne sais pas comment vous décrire son efficacité ! Il permet de se relaxer. Le corps est détendu comme dans du coton duveteux. Et plus rien n’a plus d’importance que le fait d’aller se coucher. Tous les soucis sont là, on ne les oublie pas évidemment, mais il permet grâce au fait de se sentir détendu et relaxé, de les voir et les prendre autrement. Une bonne nuit aidant, le lendemain est promesse de plein de solutions possibles à chaque problème.
Je pense qu’il est fait également pour les personnes émotives, dont le sommeil s’en trouve fortement perturbé.
Si vous faites partie de ces personnes, vous endormez difficilement, je vous le recommande !

 

Rhodiole

J’ai acheté la rhodiole il y a peu de temps, elle est très efficace. Elle rencontre un grand succès et est une des stars contre l’anxiété et le stress. Donc je vais vous en faire un petit topo pour que vous vous en fassiez votre avis et la testiez pour voir si elle correspond à vos attentes.

Elle soulage le stress, l’anxiété, le stress passager et celui qu’on ressent subitement, les angoisses, la fatigue intellectuelle comme l’avena sativa.

Le rhizome est utilisé. Elle se trouve dans les régions de l’Europe du Nord et les montagnes d’Asie.
Elle permet  notre corps de s’adapter au situations mouvantes, changeantes, accompagnées de difficultés émotionnelles et de stress.
Elle diminue la fatigue même en cas de difficulté.
Pour ces propriétés elle est appréciée des étudiants qui souhaitent conserver leur fonctions cognitives malgré le stress des exams !
C’est la plante à utiliser pour ce relaxer, retrouver le calme, la sérénité, relâcher la pression.
NB : cependant, elle est déconseillée le soir.

 

Escholtzia (prononcez « eskolzia » à la pharmacienne, elle comprendra !)

Tout comme son copain le coquelicot, puisqu’elles sont de la même famille, cette plante aide à l’endormissement et à lutter contre les méchants cauchemars (même ceux des adultes).
On en voit beaucoup en Camargue ! elle est toute jaune et ressemble au coquelitcots avec de plus petits pétales.

Elle contient également un alcaloïde. Il sert à obtenir un sommeilréparateur. Et profond. Elle calme les réveils nocturnes, les cauchemars, elle calme les enfants.
Elle est efficace aussi contre les psoriasis, lorsqu’ils s’aggravent lors d’un choc émotionnel ou d’un stress important.

Je la trouve très efficace aussi, comme le coquelicot et l’avena sativa.

 

Valériane

Il paraît qu’Hippocrate recommandait déjà la valériane contre les insomnies !
Les Amérindiens l’utilisaient pour soigner les blessures.
Au Moyen-âge elle reçoit le nom de « guérit-tout ».
Pendant la 1e Guerre Mondiale elle guérissait l’anxiété et le stress lors des bombardements.

C’est la racine qui est utilisée ici. Elle est riche en huiles essentielle aux effets relaxants et sédatifs.
La valériane améliore l’humeur et la concentration, favorise l’endormissement et augmente la qualité de sommeil.

Sans accoutumance, on la retrouve dans de nouveaux produits aidant à améliorer le sommeil.
NB :: la bonne idée ! Si vous souhaitez arrêter de fumer, c’est de l’associer avec le crocus ou l’avena sativa !
J’ai testé ! Depuis que je fais régulièrement des cures de phyto, je suis passée d’une douzaine de cigarettes à 1 à 4 par jour ! Sans effort particulier, juste plus envie.

 

Aubépine

Elle intervient sur les palpitations dues à l’an,xiété, la nervosité et les insomnie chez les adultes mais aussi les enfants.
Dans la description, ils explqiuent qu’il y a de l’hyperoside etde la vitexine qui agissent comme des régulateurs du rythme cardique chez les personnes anxieuses.

En ce moment il m’arrive de ressentir des battements plus forts o intenses lors de périodes se stress, je vais essayer et je vous donnerai mon ressenti pour celle-là.

 

Houblon

On la prend contre l’anxiété , la nervosité, les troubles dus ommeil chez l’adukte et l’enfant. Je ne l’ai pas testée, je ne peux donc pas vous en parler mais je voulais vous la mentionner au cas où elle vous convienne pour que vous la connaissiez.

 

 

 

Millepertuis

Elle agit sur les troubles de l’humeur, les baisses de moral et le stress. Attention !! : ne pas la prendre si vous prenez une pilule contraceptive ! Elle annule les effets !!! (C’est un pharmacien qui m’en avait avertie).

Elle soulage l’irritabilité et la migraine. On la retrouve partout en Europe au bord des chemin de campagne et des près. Ils disent qu’elle est un « anti-dépresseur végétal » et qu’elle agit sur les

petite dépressions, sur les difficultés lors de situation affectives et matérielles douloureuses.

J’avais essayé une fois ! Juste une fois parce que … je m’endormais ! Le millepertuis était pas adapté je pense dans ce cas là et efficace, il crée une somnolence très forte même en, m journée, qui ne m’aidait pas. Donc je recommande à tous ceux et celles qui ont des situations très intenses, difficiles à gérer.

 

Passiflore

On la prend contre l’insomnie, la nervosité, le stress et le sevrage des traitements anxiolytiques. Elle a été ramenée en France par les Jésuites espagnols, avant cela elle était utilisée au Mexique par les Aztèques pour ses propriétés sédatives. Elle permet de favoriser l’endormissement et restaure la qualité du sommeil (de façon progressive) pour ceux qui se réveillent dans la nuit.
Je ne l’ai pas testée, je ne peux donc pas vous en parler personnellement mais je voulais vous la mentionnais au cas où elle vous convienne, pour que vous la connaissiez.

 

Pour les autres maux du quotidien

Le saule : l’aspirine naturelle !

Je l’apprécie beaucoup. Je sais pas vous mais je suis sujette aux migraines ou aux maux de nuque raide. Lorsque cela se produit, je prends du saule. C’est l’écorce qui est utilisée. Il a des propriétés identiques à l’aspirine (salicoside) mais n’agresse pas l’estomac. Il abaisse la fièvre et est anti-inflammatoire. Il me convient lorsque j’ai la nuque raide.

La Grande camomille pendant les règles

Je vous parlais du saule, on peut l’associer justement à la partenelle, ou grande camomille,  contre les maux de tête. les migraines  (grâce aux parthénolides).  J’en prends notamment pendant les règles, où j’ai 2 à 3 jours de tête serrée dans un étau ! Elle favorise le bien-être au féminin d’ailleurs, notamment pendant cette période.

Ortie, la leveure de bière, la bardane et la pensée sauvage pour purifier la peau, réparer ongles et cheveux

Ortie

On déteste l’ortie à tort ! Enfin, faut pas se rouler dedans. Ni y pousser mémé. Mais ! L’ortie est tellement utlile. Je la teste en ce moment. Je trouve qu’à cause du stress, du manque de sommeil, de la pollution ma peau s’est ternie. On peut l’utiliser pour toutes les propriétés des vitamines B (2,5 et acide folique ou B9), A , C et E , du magnésium (fatigue), de la silice, du zinc (acné, eczéma) , fer (femmes enceintes), cuivre (fatigue). Elle agit pour la pousse des cheveux, lorsqu’ils sont ternes, cassant comme pour les ongles. On peut l’associer à la levure de bière qui sert contre la peau sèche et terne, les cheveux et ongles ternes. E est également un immunostimulant. Elle est recommandée aprèsun accouchement contre la perte des cheveux et en hiver, contre les infections.

Pensée sauvage

La bardane, est plus spécialisée pour la peau seulement, surtout les peaux grasses. Comme l’acné, l’eczéma, les furoncles, le psoriasis. Elle se composent de nombreux actifs dépuratifs qui drainent l’organisme au niveau du foie et des reins. Je l’ai testée, j’ai une peau à tendance séche, elle n’était pas pour moi, je préférè l’ortie que je teste. Comme je vous l’expliquais, la phyto s’adapte en fonciton de chacun et efra peut-être votre bonheur ;). Comme la pensée sauvage, qui est de la même famille que les violettes, Elle est riche en tanins et en vtamines E et agit aussi sur l’acné, le psoriasis et purifie la peau et aide notamment en cas d’allergie cutanée.

La carotte, l’huile de bourrache et d’onagre pour une jolie peau

Si vous aimez la bronzette, vous devez connaître bêtacarotène ! Elle prépare la peau au bronzage. Bon je vous l’avoue, je ne l’ai pas du tout essayée pour cela, car je ne vais pas à la plge avant 5h (pour cause de sieste des louloutes avant) donc, résultat je ne bronze, genre, pas du tout, surtout au niveau des tibias, allez savoir pourquoi !

La carotte permet d’augmenter la création de mélanine. Elle permet de renforcer la peau contre les agressions des UV.

Fleurs de bourrache

L’huile de bourrache sert à lutter contre le désechement, elle hydrate la peau et prévient le veillissement prématuré. La peau retrouve souplesse et tonus. J’en avais trouvé une fois, combinée à l’huile d’onagre (riche en acide linoléique ou oméga 3) et c’était… super ! Très efficace, je le sentais même au toucher. Ma peau avait retrouvé un peu plus de souplesse, de la douceur, et je ne sais pas comment le dire en détail mais j’étais contente du résultat (je vais en racheter je vous montrerai la boîte que je prends !). L’huile d’onagre joue un grand rôle dans le confort prémentsruel également, quand on a les seins tendus, des ballonements, des migraines. c’est gâce à l’acide gamma-linoléique (oméga 6).

 

Spiruline en poudre

La spiruline : un pluri-remède !

C’est pour le pep’s ! Je vous le dis tout de suite : ça maaarche !

Un matin de début de cure, j’en ai pris 2. Dose réservée au sportifs. Je suis allée courir. Ca m’a mis une patate digne d’un espresso (et je ne bois strictement pas de café!).

Bref, la spiruline qu’est ce donc ?? C’est une algue bleue verte. A la fois végétale et animale. Et je vous le donne dans le mil, les Aztèques, les fameux, la consommaient.

Cette algue est en fait une cyanobactérie, vieille de 3 milliards d’années et contient en moyenne , près de 60% de protéines.  Le seul aliment connu à ce jour qui en contienne autant. Elle est très riche en fer (essentielle pour les femmes enceintes, venant d’accoucher, les fumeurs,..). Le cocktail de vertus qu’elle propose est tellement riche. pour l’équilibre et le fonctionnement de l’orgisme. Qu’elle a un effet anti-fatigue tant le est nutritives et riche. Elle est pourtant peu calorique et contient du phénylalanine, qui régule l’appétit.  Top non ? Surtout pour les sportifs qui peuvent soutenir des efforts physiques en la consommant. Si vous aimez la soupe Miso, il ne devrait pas y avoir de problème pour vous pour l’avaler en poudre sur un yaourt ou dans le jus dès le matin. Si comme moi, vous aimez bien la soupe Miso, mais pas trop le matin quand même, des préparation en chachet pour l’avaler d’un coup sans en avoir le goût, existent !

Ce que je teste bientôt :

Le crocus pour arrêter totalement de fumer ! (pas tout de suite hein ! Je me laisse un peu de temps j’ai déjà réduit à 2 cigarettes par jour, on va pas pousser mémé dans le crocus !)

Le gymnema sylvestre, contre l’envie de sucré entre les repas ! (aïe, ça aussi ça va être dur ! Je vais peut-être attendre la fin de l’été !). Cette plante est connue dans la médecine ayurvédique pour soigner les diabétiques. Elle ôte complétement le goût du sucre grâce à l’acide gymnémique) ! Et il perd son attrait et nous cette mauvaise (et très forte) addiction. On ne le perçoit plus, le sucre devient fade (je suis tellement curieuse de voir cela,moi qui suis en train de grignoter des Dragibus à l’heure où je vous écris !)

Je vous écris bientôt pour vous dire tout ça !

 

Voilà ! On arrive à la fin de ce long article !
Je vous ai fait un topo concernant les produits de phyto que j’ai pu tester et que je connais.

Vous prenez de la phyto ? Ou des huiles essentielles ?de l’homéopathie ? d’autres médecines douces ? (oui je suis curieuse et j’adore échanger à ce sujet !) 🙂

En attendant, prenez soin de vous !

Lolie

xoxo

Source d’informations : ma petite bible de la phyto
Images : pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *