couches-et-rouge-a-levres-montpellier-summer-ete
My life

Ôde à l’été 🌴

L’été : apéros, monoï, claquettes & chaussettes

Au sortir de l’hiver, pendant lequel tant de choses dormaient, l’esprit et le coeur reposés, voilà que les premiers rayons chaleureux repointent leur bout de lumière.
La Nature s’éveillant de nouveau est prometteuse de tant d’avenir clair.


L’été est là ensuite pour le confirmer.
Il commence par une fête en musique. Que de note volant dans le ciel, rythmée par les projecteurs de mille couleurs.
Concerts par ci, open-bar par là, paillote ici, apéro-barbec par là. L’été était sur les starting-block depuis les premiers cerisiers en fleurs, et le voilà parti dans sa course folle de recherche de places de parking à Palavas, de coins tranquilles à la rivière, de ventilateurs en rupture de stock, de places à l’ombre, de soirées démentielles… Un pas de course presque plus fatiguant que le reste de l’année alors que ce sont les vacances ! 😍

 

Il y a un air sucré qui flotte, l’été.

Sur le sable, le parfum cocoté du monoï sublime la carte postale vivante qui s’offre à nous. Les palmiers resplendissent et, l’on se rend compte qu’ils poussent aussi bien dans les zones tempérées que sur les photos Instagram. Ils sont partout. Même ici 🌴.
Il. y a cette douceur cotonneuse que l’on connaît qu’en cette saison. Rien n’a la même saveur vous avez remarqué ? Les salades ont un goût différent. Les fruits sont joyeux lorsqu’on les croque. Les cocktails désaltèrent presque ! Les enfants ont 3x plus d’énergie alors qu’ils dorment 2x moins, je ne sais pas si c’est la vitamine D ou le fait d’avoir une super bouée flamant rose qui les booste, mais comment font-ils ?!

 

Parfois, vers 20h, le nez est attiré par une fumée douceâtre dans l’air, vous savez ? Celle qui sent la sardine fumée, ou les merguez cuites à point !🌭 Si vous vous dites à cet instant « non, non, je ne vois pas », c’est que c’est vous qui en êtes les cuisiniers ! Et que vos sens se sont habitués à ce parfum exclusif réservé à cette saison.

Tout se meut, l’été.

Les lumières tourbillonnent. Les parfums résonnent contre tous nos sens. Les touristes affluent dans tous les sens. Rendant le temps des rencontres propices. ❤️Ah les amourettes estivales… qu’elles sont jolies. Pleines d’espoir et de désillusions. Intenses et passionnées, dansantes et envoûtées. Tout est joli, l’été. Même les séparations.

couches-et-rouge-a-levres-montpellier-summer-ete-3

Et l’on se balade, la peau presque entièrement à l’air pendant 2 mois !👀

« Un panta-quoi ?? Connais plus moi… »

« Des chaussures ?? Késaco ?! »

« Pourquoi faire mettre un short par dessus mon maillot ? Je fais baignade en mer-rivière-rivière-mer-bateau-douche-rivière-canoë-mer-douche-barbec-redouche ! J’reste en maillot voyons ! C’est LA tenue officielle de l’été cocotte ! »

Ah euh… oui… on peut le voir… comme ça, mais quand même !

 

Et non, il n’y a aucun contre argument à avancer dans cette partie déjà perdu d’échecs contre la situation monopolistique du maillot de bain, pourquoi ? Parce que.

Parce que c’est l’été, tout simplement.

Rien ne s’explique ou ne se contredit l’été. On voit même des chaussettes sous des tongs ! On des enfants entièrement habillés de la tête aux pieds tremper dans les piscine comme des sachets de thé !

Oui, je sais, ils ne connaissent pas très bien le soleil, les parents. Il est plein de vitamine D pourtant. C’est peut-être pour cela qu’ils ne veulent pas exposer leurs enfants ! Ils veulent les garder petits 😂

Bon, je ne parlerai pas des moules-trucs que certains hommes portent encore alors qu’ils ne sont même pas à la piscine (pourquoi ??) et des tongs, communément appelées aussi claquettes, qui deviennent aussi les chaussures officielles (omg!) à la ville comme à la plage, peut-être même en soirée (dites-moi que vous n’avez pas fait ça ? 😆), et autres bizarreries en tout genres (vous en connaissez ?).

En bref, l’été on se lâche, et on fait comme il nous plaît ! Il fait chaud, on est tous dehors, les touristes et les pas-touristes, ceux qui bossent et dorment peu pour profiter au max (ils prendront leurs vacances en septembre ceux là !), les parents qui galèrent avec les enfants :

  • ceux qui amènement pour la 1e fois leur bébé à la plage et après 30min d’installation parasol-mini piscine-serviettes-couches-goûter-jouets-matelat gonflable se rendent compte que ben, on reviendra l’année prochaine hein ! Cette pensée sera confirmer lorsqu’ils se rendront compte qu’en plus, bébé aiment manger le sable !
  • ceux qui emmènent leurs enfants plus grands, mais restent sur la serviette pour les surveiller. Et si, par malheur, ils mettent un pied, ne serait-ce qu’un petit pied dans l’eau les enfants se jettent sur eux en demandant avec ferveur « apprends-moi à nager !! » « montre-moi comment tu plonges !  » regarde je mets la tête sous l’eau à toiii » « porte-moi jusqu’à pas pieds » « tiens-moi les mains je veux sauter dans les vagues » et cetera…et cetera… (j’ai d’autres exemples oui, je fais partie de cette catégorie vous l’aurez remarqué 😁)

L’été est un moment de l’année plein d’intensité, tout devient plus vert, plus chaud, plus beau, plus lumineux, plus long : les journées, les soirées, les balades, les apéros, les repas, le temps de sommeil…

Les cigales rythment les respirations, inspirations, expirations de nos siestes, et l’amour de cette époque m’a donné l’inspiration de cet article.

J’adore l’été. 🌴

Vous aussi ?

J’adore aussi l’automne, alors comptez sur moi pour une prochaine ôde à la rentrée…
Quand le vert aura fait place au marron, et que l’odeur de châtaigne aura remplacé celle du monoï.

En attendant, petites et grandes cigales, profitez bien et chantez l’été ! 🌞

Lolie
xoxo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *